En véritable chef d’entreprise, depuis trois ans déjà, cette artiste venue du Lyrique (mezzo) se consacre à son autre passion : le chocolat.
Photo Le DL/Catherine DESBORDES

Amelle Wick primée aux « talents gourmands » 2018, pour son chocolat cru sera au cœur d’un reportage des Carnets de Julie, sur FR3 le 13 avril à 16h10. C’est parce qu’elle est la seule en Drôme à travailler le chocolat cru (ils sont une poignée en France) selon des procédés de son invention  qu’on la retrouve aux côtés des grands maîtres chocolatiers Stéphane Bonnat, Christophe Roussel, ou Jérémy Fages qui exécuteront des recettes inédites à partir de son trésor noir importé d’Équateur.

En véritable chef d’entreprise, depuis trois ans déjà, cette artiste venue du Lyrique (mezzo) se consacre à son autre passion : le chocolat. « Je travaille avec une coopérative agricole de producteurs de la plus ancienne (5300 ans) et la plus rare des fèves de cacao qui pousse aux pieds des Andes.

Elle ne pousse nulle part ailleurs, car d’une hypersensibilité à la pollution.” Une démarche de qualité (une finesse d’arôme unique au monde sans amertume ni acidité), écologique, qui s’inscrit dans une nature préservée. En artiste authentique, Amelle Wick assemble son « diamant noir » à de nombreux ingrédients bio, véritables pépites locales : ses collaborateurs s’appellent Achard-Vincent, viticulteur bio, pour élaborer son chocolat « Fleurs de vigne » à partir de bourgeons ou encore Claire Montessinos, agricultrice bio (dans le reportage) pour son chocolat à la rose de Damas. De véritables poèmes en bouche…

Dans sa chocolaterie de Châtillon-en-Diois, « La cave de Marcou », elle a mis au point un procédé, fruit de ses expérimentations, pour maintenir le chocolat à 40° afin qu’il reste cru et conserve toutes ses propriétés et vertus.

Enfin, les plantes infusent délicatement leurs personnalités, inspirant au chocolat, mille et une fragrances. Une émission à ne manquer sous aucun prétexte.

Catherine  DESBORDES / Le Dauphiné